Emploie

Les stages font partie intégrante de la formation des étudiants et constituent un lien fondamental entre Eurasiam et les entreprises. Afin de concrétiser une relation variée, permettant aux entreprises d’évaluer de futur collaborateur ou de répondre à des projets spécifiques, nous proposons trois types de convention :

  • Stage en entreprise : Les étudiants intègrent votre groupe pour une durée allant d’un mois à six mois selon un rythme déterminé
  • Contrat d’alternance : Les étudiant suivent leurs études, tout en étant intégrés à votre équipe comme un collaborateur à part entière.
  • Mission et projet : Annuellement, les étudiants travaillent en équipe à la réalisation de projet pour différentes sociétés (étude de marché, création d’une newsletter, politique de marketing…). Il vous suffit de proposer un projet que nous concrétiserons avec un encadrement professoral.

Dans les différents cadres de ces conventions, il existe des avantages, notamment fiscaux :

Dans le cas de stage

Vous pouvez déduire une somme forfaitaire par jour de présence pour chacun des niveaux suivants de votre taxe d’apprentissage (en 2006)  :

  • Stagiaires niveaux IV et V - catégorie A (ex ouvriers qualifiés): 18   €/jour 
  • Stagiaires  niveaux IIIet II - catégorie B  (ex cadres moyens):  29 €/jour
  • Stagiaires niveau I - catégorie C  (ex cadres supérieurs): 38 €/jour

Attention ces déductions ne peuvent excéder 4% du montant de la taxe.

Dans le cas d’un contrat d’alternance

La plupart des grandes entreprises qui recherchent de réelles compétences privilégient le « contrat d’apprentissage-alternance ».

Dans ce cas il s’agit d’un réel contrat de travail signé pour une durée déterminée (CDD) qui met en avant la liaison entre une formation théorique (école) et une formation pratique (entreprise). Exemption au droit du travail le contrat d’apprentissage peut varier de 6mois à 3 ans.

Une condition est qu’à quelques exceptions prés, l’étudiant doit être âgé de moins de 26 ans.

Le salaire mensuel est facteur de l’age et de la formation suivie.

Age de l’apprenti 1ère année 2ème année 3ème année
Avant 18 ans 25% du SMIC 37% du SMIC 53% du SMIC
De 18 à 20 ans 41% du SMIC 49% du SMIC 65% du SMIC
21 ans et plus 53% du SMIC 61% du SMIC 78% du SMIC
Ce contrat connaît de nombreuses exonérations et déductions fiscales

Les exonérations dépendent de la tailles de l’entreprise

  • Entreprises de 10 salariés au plus : exonération de la totalité des cotisations patronales et salariales d’origine légale et conventionnelle (sauf cotisations supplémentaires d’accidents de travail).
  • Entreprises de plus de 10 salariés : exonération partielle. Elles sont exonérées totalement des parts patronales et salariales des cotisations d’assurances sociales, d’allocations familiales et d’accidents du travail ; de la part salariale des cotisations chômage et retraite complémentaire. En revanche l’exonération des cotisations ne porte pas sur : la contribution destinée au Fonds National d’Aide au Logement, le versement transport, la part patronale des cotisations chômage et retraite complémentaire. Ces cotisations sont calculées forfaitairement sur une assiette égale à la fraction du SMIC versée à l’apprenti, diminuée de 11 points. (En effet, une partie du salaire versée aux apprentis, égale à 11% du salaire, ne donne lieu à aucune charge sociale d’origine légale ou conventionnelle ni aucune charge fiscale ou parafiscale.) Pour la partie restante du salaire, les cotisations d’origine légale et conventionnelle imposées par loi sont calculées de façon forfaitaire, sur la base du salaire légal de base des apprentis, et sont révisées annuellement. L’assiette de calcul se réfère à une base de calcul établie sur 169 fois le SMIC.

avantage fiscal

Vous pouvez bénéficier d’un crédit d’impôt de 1600€ par apprenti. Ce crédit est porté à 2200€ si l’apprenti est handicapé.

aide a l’apprentissage

Chaque année vous bénéficiez d’une aide à la formation de votre apprenti. L’aide est versée par la trésorerie générale de votre région à la fin de chaque année de formation. La région définit les conditions d’attribution et fixe le montant de cette aide appelée « indemnité. compensatrice forfaitaire ».

taxe d’apprentissage

L’apprentissage est financé par les entreprises et les régions. En fin d’année la région publie un état des coûts par apprenti et par formation suivie. Les entreprises financent à hauteur des 3/4 du montant du quota de la taxe d’apprentissage en priorité les formations suivies par leurs apprentis.

Proposer un stage

Vous ête une entreprise et souhaitez proposer un stage, merci de nous écrire à l’adresse e-mail suivante : entreprise@eurasiam.com