Objectifs de formation

La créativité n’est pas uniquement le résultat de l’imagination et du talent. C’est avant tout un processus actif et systématique d’échanges et d’expérimentations.

Se former au dessin du manga et aux arts japonais, c’est appréhender des techniques artistiques innovantes, des outils de communication et des expériences humaines. C’est apprendre à s’imposer une ouverture d’esprit et une exigence professionnelle.

Etre le vivier des acteurs des relations culturelles entre l’Europe et le Japon de demain, c’est, pour Eurasiam, s’imposer trois objectifs de formation :

Créer en contexte

L’activité créatrice et le management de projet culturel doivent désormais s’insérer non seulement dans les contextes socio-culturels, mais se fonder sur une compréhension et une ouverture à des sources singulières de communication et d’échanges.

Il nous faut non seulement enseigner les techniques artistiques, mais aussi former des personnes capables de s’interroger sur leur monde, d’appréhender les variations culturelles pour en faire des ressources artistiques innovantes.

Mobilité et créativité

Cette culture de l'initiative ne peut être réalisée que par une capacité profonde à juger ses compétences professionnelles au prisme de sa mobilité et de sa réactivité. C'est par cette mobilité géographique, intellectuelle et fonctionnelle qu'il est possible de se positionner en promoteur d'innovation et de changement, en étant capable de faciliter l'acquisition des nouvelles ressources culturelles et de nouveaux savoir-faire, rendant compte de fusions et de synergies culturelles.

Construire des synergies culturelles

Garantir sa crédibilité et sa responsabilité artistique sur les marchés japonais et européen du manga, c'est maîtriser les paramètres culturels, technologiques et surtout humains qui permettent une valorisation conjointe des équipes interculturelles.

Ce n'est que par une immersion culturelle et une politique de l'échange que les directeurs artistiques de demain seront capables de mettre en perspective les potentiels personnels et organisationnels en fonction du contexte économique, financier, juridique et humain dans lequel un projet d'envergure international se concrétise.